Guardians of Legends, le test

Et si on partait à la chasse aux trésors, dedans comme dehors ?

Infos jeu

  • Familial
  • Reconnaissance / Exploration
  • 3 à 5
  • 8+ ans
  • 30 à 45 min
  • Nicolas Hubert, Martin Maigret
  • avril 2019
  • 36 €

REVIEW OVERVIEW

Prise en main
Rejouabilité
Matériel
Interaction

Notre avis

Une belle découverte que ce Gardians of Legends : un jeu immersif qui ne demande qu’à être parcouru en long, en large mais pas de travers. Une excellente rejouabilité et adaptabilité avec les 4 niveaux de jeu.
Recommandé

Une chasse au trésor ça vous tente ? On fait ça à la maison ou on chasse l’œuf en or à 210 000 euros ? Je crois que je ne pourrai jamais faire plus putaclic que ça comme titre ! Une chasse au trésor facile à aborder mais avec 4 niveaux de difficultés allant croissant pour pimenter les recherches.

Guardians of Legends, en bref : je scrute la carte île que j’ai en main pour désigner les indices des cartes postales qui me semblent pertinents pour que les autres la retrouvent sur le « plateau ». Ensuite je pose des bateaux en bord des îles que les indices laissés par les autres tendent à décrire.

Guardians of Legends, thème ou thème pas ?

« Depuis la nuit des temps, des Gardiens veillent sur les légendes et les mythes de notre monde. Ils dissimulent des indices à travers les âges afin de faire vivre ces légendes dans l’esprit des êtres humains. Aujourd’hui, vous voilà arrivés sur les archipels des Gardiens, là où se trouvent les origines de ce monde, là où naissent les légendes. Partez à l’aventure et tentez de découvrir les trésors des Gardiens de Légendes ! »

Avec un titre à la Marvel et une accroche pareille, on s’attend à enfiler le tricorne, la longue vue et à voguer sur les océans. Gagné : il va falloir faire le tour des îles en barque et scruter les cartes postales à la loupe. L’idée est bien reprise et le thème plutôt respecté.

Le matériel de Guardians of Legends

Des tuiles, des cartes, des pions/jetons à dépuncher et c’est tout.
Niveau qualité c’est tout à fait dans les standards mais le dos de la boîte ne rend pas justice à son contenu : les tuiles sont très grandes et les « cartes postales » agréablement surdimensionnées.

Les illustrations sont riches, colorées et détaillées frôlant l’hyperréalisme.

Le principe de jeu dans Guardians of Legends

Guardians of Legends attend de vous que vous exploriez / fassiez explorer des îles chargées de détails en guidant les autres.

Autour des 24 tuiles îles disposées aléatoirement, chaque joueur reçoit 3 paires de cartes « Lieu / Récompense ».

Chaque joueur prend la carte Lieu de la première paire à sa disposition. Cette carte correspond à l’une des tuiles posées (que l’on s’interdira de regarder avec trop d’insistance pour ne pas guider les adversaires) et que l’on va devoir faire découvrir aux autres.

Le tour de jeu démarre par la « fouille » pendant laquelle :
on tire 1 carte postale (2 en début de partie) jusqu’à un maximum de 3 cartes postales visibles en même temps
chaque joueur pose un « indice » : le bout de sa flèche doit pointer vers un élément du visuel d’une des cartes postales qui amènerait à faire deviner l’île correspondant à sa carte Lieu
chacun pose ensuite 2 bateaux sur les îles qu’il pense avoir réussi à identifier à l’aide des indices déposés par les autres.

Ensuite vient « l’exploration » qui dévoile les choix des joueurs et révèle les découvertes réussies pour attribuer les pièces aussi bien aux Gardiens (ceux qui font deviner) qu’aux Explorateurs (ceux qui cherchent). Les pièces sont distribuées en fonction de ce que cache la carte Récompense qui allait de pair avec le lieu découvert (Trésor ou Légende) et de l’ordre d’arrivée.

En cas d’échec, les îles encore secrètes gagneront un indice chacune à la prochaine fouille et, en bonus, des feux de position pourraient venir faciliter les recherches. En effet, si on avait« tapé à côté mais pas trop » (= l’île à trouver est adjacente à celle explorée), le joueur place un « feu de position » qui facilitera le repérage au prochain tour.
Autre aide à la décision, les îles découvertes sont retournées face cachée pour la suite de la partie.

Le premier a collectionner 12 pièces (d’or ou de légende) lance le décompte des points (nombre de pièces) avec les pièces « de légende » comme juge de paix en cas d’égalité.

Et si on augmentait le niveau ?

Si vous ne trouvez pas le jeu assez profond, vous avez encore de quoi vous amuser avec 3 niveaux de jeu complémentaires :

  • Niveau 2 : on ne retourne plus les îles découvertes et on oublie l’idée des « feux de position ».
  • Niveau 3 : on repousse le déclenchement de fin de partie à 20 pièces et, en contrepartie, on active les pouvoirs symbolisés sur les cartes Légende qui offrent soit un bonus soit un malus à destination d’un ou plusieurs adversaires.
  • Niveau 4 : on joue avec les règles du niveau 3 mais le premier jeton indice posé lance un chrono d’une minute pour que tout le monde finisse la phase de fouille !

Avec ces variantes, le jeu gagne en intensité et demande à bien connaître ses partenaires de jeu pour faire le lien entre indice et découverte à faire.
Les effets des cartes Légende sont assez aléatoires et peuvent vite faire la différence mais si l’on ajoute le chrono certains risquent de perdre pied !

Oeuf de pack : chasse au trésor grandeur nature

Mis en exergue par un sticker dédié dans le coin de la boîte, Guardians of Legends renferme un autre type de chasse au trésor.
Grâce aux indices disposés sur les cartes postales du jeu et à une feuille de route (obtenue en échange d’un code unique fourni dans la boîte), vous allez pouvoir devoir vous creuser les méninges pour retrouver la trace d’un trésor unique sans bouger de votre salon.
Une fois les énigmes résolues vous aurez la localisation d’un coffre que vous irez déterrer puis échanger contre « l’Oeuf d’or » : un oeuf en or pur 24 carats rehaussé de trois feuilles d’or blanc et serti de près de 600 diamants… Pour une valeur de 210000 euros, rien que ça !

Et Guardians of Legends, à deux ?

Le jeu est annoncé pour 3 joueurs minimum mais entre la chasse à l’œuf en or et une légère adaptation des règles à imaginer (exemple, 2 joueurs virtuels supplémentaires pilotés par chacun), rien n’empêche de jouer en duo.

Finalement, Guardians of Legends…

Autant le dire franchement, ça partait mal car quand je vois marqué dans le coin d’un jeu de société une accroche du type « 210 000 euros à gagner », je m’imagine que l’argument marketing vient sauver de la noyade un jeu pitoyable.

Mais dans Guardians of Legends, rien de tout ça : la chasse au trésor « grandeur nature » n’est qu’accessoire et le fond du jeu, complètement évolutif, ravira toute la famille. C’est un « Mysterium » sans l’ambiance de fond mais à la prise en main rapide et efficace.

Les immenses cartes postales sont finement illustrées et tellement détaillées que nombre d’indices pourraient mener au même objectif. Il ne faudra pas hésiter à tourner autour du « plateau » de jeu pour bien analyser les tuiles et faire les bons rapprochements.

Note : Guardians of Legends sort officiellement le 2 avril date à laquelle la chasse à l’oeuf sera lancée !

Merci à L’Odyssée des jeux pour le prêt du jeu. A découvrir en arrière-boutique pour jouer et en boutique pour repartir avec !

Publications récentes

Endeavor : le mode solo non officiel en français

La dernière édition d'Endeavor permet désormais de jouer à 2 joueurs mais toujours pas de trace d'un mode solo. Il n'est effectivement...

Le dernier Leder Games s’annonce Fort intéressant

L'éditeur de Root ne fait pas que dans le gros jeu asymétrique et le prouve avec la sortie prochaine de "Fort" un...

L’Âge de Pierre, un mode solo officiel en français

Après Carcassonne et quelques autres jeux, l'éditeur Hans im Glück continue d'alimenter sa collection de "modes solo". C'est au tour de L'Âge...

Demeter : la feuille Automne est tombée

Il y a quelques jours, Sorry We Are French annonçait ses nouveautés à venir dans les prochains mois dont... du nouveau contenu...

Superlude signe Tiny Reef, un Flip & Write de Jordy Adan

Et de 3 ! Après, le très bon Inkalam, l'original Licornizer, c'est maintenant Tiny Reef qui rejoint la collection Print & Play...

Margraves de Valeria, le test

Margraves de Valeria c’est un énième jeu dans l’univers de… Valeria (oui, c’était facile) connu principalement pour sa déclinaison « Valeria : le...
Ben
Tout est parti d'un Carcassonne sur iPad... la tuile... car depuis les jeux de plateau sont devenus plaisir et passion du quotidien. En charge de la zone "expert" et "jeux cultes" de la collection. Références : les jeux de Stegmaier et Shem Philipps.