Under Falling Skies, le test

Arriverez-vous à arrêter l’invasion extraterrestre ?

Infos jeu

  • Connaisseur
  • Placement d'ouvriers
  • 1
  • 10 ans
  • 30 min
  • Tomáš Uhlíř
  • Tomáš Uhlíř
  • mars 2019

REVIEW OVERVIEW

Prise en main
Rejouabilité

Notre avis

Simple, efficace et addictif. L’essayer c’est vite l’adopter ! À emmener partout pour jouer sur un coin de table et se secouer les neurones.
Recommandé

Un jeu solo en Print & Play de Tomáš Uhlíř facile à « créer » (qui sortira en boutiques au second semestre 2020 chez CGE (et iello pour la France). Une jolie découverte à imprimer en priorité !

Under Falling Skies, en bref : le vaisseau-mère envahisseur approche et déverse sa horde de vaisseaux qui attaquent ma Cité. De ma base souterraine je vais essayer de freiner l’invasion tout en faisant progresser la recherche, solution ultime pour assurer ma survie victoire.

Le matériel de Under Falling Skies

Avec le Print & Play, le matériel c’est vous qui le fournissez et les options ne manquent pas : cartes de taille standard pour l’emmener partout ou cartes XXL pour plus de confort.

Under Falling Skies tient en 9 cartes (8 si l’on ne compte pas l’aide de jeu), sur le principe d’un concours récurrent sur BoardGameGeek qui a déjà donné naissance au chouette Orchard.

Il faut donc imprimer sur une (version de base) ou deux (version XXL) feuilles A4 recto-verso et piocher dans vos autres jeux le matériel suivant :

  • 3 dés noirs + 2 dés blancs
  • 2 dés bleus
  • 4 marqueurs blancs (suivi des pistes)
  • 5 marqueurs verts (vaisseaux ennemis)
  • 2 marqueurs rouges (vaisseaux ennemis renforts)

Pour les marqueurs, jetons, cubes ou cailloux suffisent et pour ce qui est du code couleur, libre à vous de l’adapter en fonction de ce que vous avez sous la main.

Si vous n’avez que des gros dés de 16 mm (le plus courant), nous vous conseillons d’opter pour la version XXL pour une meilleure lecture du jeu !

Under Falling Skies : thème ou thème pas ?

« Alors que le Vaisseau Mère envahisseur poursuit sa descente vers la Terre, l’Humanité est forcée de se réfugier dans des bases souterraines afin de se protéger de ses bombardements incessants. En tant que chef de votre abri, vous devez construire une arme pour anéantir ces extraterrestres tout en développant votre base et en prenant garde aux vaisseaux ennemis. »

Le thème n’est pas des plus courants et assez bien respecté dans sa mécanique. On s’imagine presque jouer à Space Invaders, la réflexion venant remplacer la dextérité.

Le principe de jeu dans Under Falling Skies

Under Falling Skies se joue en un nombre de tours de jeu limité qui mènera à l’évaluation finale de la situation : soit vous êtes arrivé au bout de la piste de Recherche, soit le vaisseau-mère s’est posé dans votre Cité (sauf si vous n’êtes pas décimé avant par les attaques des vaisseaux ennemis).

Vous placez dans les salles de votre base souterraine des dés d’action qui rapprochent les vaisseaux ennemis de votre Cité et vous permettent d’activer les effets correspondants : recherche, destruction, production d’énergie, création de robot.

Mise en place

Posez 7 cartes alignées verticalement (elles représentent une vision « en coupe » de la situation à l’horizon) : du vaisseau-mère à votre Cité qui surplombe votre base souterraine en passant par les vaisseaux ennemis qui croisent dans le ciel.

Notez que le verso des cartes (avec une étoile) permet de moduler la difficulté au fil des parties en plaçant une ou plusieurs cartes sur la face de votre choix, de quoi offrir un peu de challenge et assurer une plus grande longévité au jeu.

Sur le côté, la dernière carte comprend les pistes de Recherche et d’Énergie que vous allez faire évoluer tout au long de la partie.

Quatre marqueurs viennent jalonner votre progression sur la piste de Recherche (objectif de victoire), la piste d’Énergie (ressource pour les actions les plus efficaces), le trajet de votre Excavatrice (libère l’accès à de nouvelles cases d’action) et la piste de Dégâts (état de santé de votre base souterraine). 5 vaisseaux ennemis + 2 renforts s’attaquent à vous pendant que vos 5 dés servent à vous défendre ou à avancer sur les différentes pistes.

Vers l’infini et en-dessous

À chaque tour vous lancez vos 5 dés (3 blancs + 2 noirs), que vous placez ensuite un à un sur les salles de votre base souterraine, à raison d’un dé maximum par colonne.

Un dé posé provoque immédiatement l’avancée des vaisseaux ennemis de la colonne correspondante en direction de votre Cité. C’est à cet instant que la stratégie est importante : la case d’arrivée du vaisseau peut provoquer une action immédiate (changement de colonne, déplacement du vaisseau-mère) ou préparer à une future destruction de ce dernier (en activant une attaque adaptée).

Si le dé que vous avez posé est blanc, vous devez relancer les dés restants, ce qui permet d’espérer des valeurs plus conformes à la stratégie engagée.

Ensuite, les dés sont retirés un à un, dans l’ordre de votre choix afin de déclencher les effets des salles.

La fin du tour est marquée par la descente du vaisseau-mère vers votre Cité et le déclenchement d’une action dont on se passerait bien : dégâts causés à la Cité, recul de l’Excavatrice ou du marqueur de Recherche ou arrivée d’un vaisseau de renfort.

Toi tu creuses

Les salles de votre base souterraine proposent 6 types d’actions/effets, tous liés à la valeur du dé posé :

  • Faire avancer les vaisseaux ennemis vers la Cité (à n’utiliser qu’en dernier recours la plus part du temps)
  • Produire de l’Énergie
  • Détruire les vaisseaux ennemis placés sur une case explosion
  • Faire progresser la Recherche
  • Construire des robots pour automatiser certaines actions aux prochains tours
  • Déplacer l’Excavatrice pour débloquer l’accès à des salles plus performantes

Certaines actions, surtout du côté des salles disponibles en début de partie, subissent la minoration d’un modificateur et/ou coûtent de l’Énergie.

Toujours sous le feu

Partis du vaisseau-mère vers votre Cité, les vaisseaux ennemis progressent aussi vite que vous le « choisirez ».
Si vous parvenez à les détruire en vol ou après qu’ils vous aient touché, n’espérez pas de répit : les vaisseaux sont régénérés par le vaisseau-mère pour être d’attaque dès le prochain tour !

La vie est faite de choix

Under Falling Skies trouve tout son sel dans le choix de la valeur du dé à poser en fonction de l’action attendue (et de sa puissance) tout en évaluant préalablement les risques éventuels de la progression des vaisseaux ennemis…
Il ne faudra pas oublier que l’avancée sur la piste de Recherche n’est pas linéaire (la valeur du dé doit correspondre a minima à la prochaine étape !), obligeant ainsi à débloquer de nouvelles actions et même à faire appel à des salles pouvant contenir plusieurs dés.

Dans Under Falling Skies, vous devrez absolument avancer sur plusieurs fronts sous peine de voir votre Cité envahie par les Aliens. Sans Énergie vous ne pourrez pas réaliser certaines actions, si vous laissez la Recherche de côté il ne pourra y avoir de victoire à clé, si vous ne creusez pas de nouvelles salles vous manquerez d’efficacité (et de choix) et si vous êtes gourmand avec les valeurs des dés vous ferez déferler bien trop vite les vaisseaux ennemis sur vos installations… Bref

Et Under Falling Skies, à deux ?

Oui, oui, j’ai indiqué en introduction que c’était un jeu solo. Et non, il ne semble pas prévu d’y jouer à plusieurs dans l’immédiat. Mais… rien n’empêche de se défier en partageant le lancer de dés et le choix du prochain dé à jouer !
Doublez tout le matériel (cartes, dés, marqueurs) puis jouez avec un « set de dés principal » et un autre qui servira au second joueur :

  • le premier joueur lance les dés « principaux » et en pose un sur une salle de sa base,
  • le second joueur prend un dé secondaire de même valeur et le place dans sa base,
  • changez de premier joueur et continuez ainsi de suite !

Dans ce mode de jeu, chacun imposera à l’autre ses choix, tour à tour, (à la manière de nombreux Roll & Write !), dévoilant ainsi des stratégies parfois opposées mais que l’on espère toutes gagnantes !

Finalement, Under Falling Skies…

Under Falling Skies est un jeu tendu où la victoire se joue souvent sur le fil et non sans avoir passé un certain temps à planifier minutieusement chaque pose de dés.

Ne vous fiez pas à la simplicité du matériel et des règles car, avec seulement 7 dés et autant de cartes, Under Falling Skies offre des défis solos relevés !

Gratuit dans sa version de base Print & Play, le jeu est facile à emporter, rapide à prendre en main et sacrément addictif ! Nous attendons avec impatience la sortie de la version boîte…

Règles de Under Falling Skies

Dommage, nous avions traduit les règles de la 2nd édition de Under Falling Skies quelques jours avant la sortie d’une version officielle, signée iello, que voici :

Télécharger “Règles de Under Falling Skies” under-falling-skies-regles-fr.pdf – Téléchargé 241 fois – 6 MB

Publications récentes

Endeavor : le mode solo non officiel en français

La dernière édition d'Endeavor permet désormais de jouer à 2 joueurs mais toujours pas de trace d'un mode solo. Il n'est effectivement...

Le dernier Leder Games s’annonce Fort intéressant

L'éditeur de Root ne fait pas que dans le gros jeu asymétrique et le prouve avec la sortie prochaine de "Fort" un...

L’Âge de Pierre, un mode solo officiel en français

Après Carcassonne et quelques autres jeux, l'éditeur Hans im Glück continue d'alimenter sa collection de "modes solo". C'est au tour de L'Âge...

Demeter : la feuille Automne est tombée

Il y a quelques jours, Sorry We Are French annonçait ses nouveautés à venir dans les prochains mois dont... du nouveau contenu...

Superlude signe Tiny Reef, un Flip & Write de Jordy Adan

Et de 3 ! Après, le très bon Inkalam, l'original Licornizer, c'est maintenant Tiny Reef qui rejoint la collection Print & Play...

Margraves de Valeria, le test

Margraves de Valeria c’est un énième jeu dans l’univers de… Valeria (oui, c’était facile) connu principalement pour sa déclinaison « Valeria : le...
Ben
Tout est parti d'un Carcassonne sur iPad... la tuile... car depuis les jeux de plateau sont devenus plaisir et passion du quotidien. En charge de la zone "expert" et "jeux cultes" de la collection. Références : les jeux de Stegmaier et Shem Philipps.