L’Antre du Roi de la Montagne, le test

La montage, ça vous gagne !

Infos jeu

  • Expert
  • Placement de tuiles
  • 1 à 5
  • 14+ ans
  • 90 min
  • Jay Cormier et Graeme Jahns
  • Kwanchai Moriya
  • octobre 2020
  • 55 €

REVIEW OVERVIEW

Prise en main
Rejouabilité
Matériel
Interaction

Notre avis

Une réussite totale : matériel, mécanique et thème délivrent un combo rafraîchissant et réjouissant. Trop rare pour se permettre de passer à côté d'un jeu plus expert qu'il n'y paraît !
Indispensable

Premier jeu de la toute nouvelle gamme Expert de iello, L’Antre du Roi de la Montagne propose un matériel somptueux et de nombreux modes de jeu (solo, compétitif, par équipe, coopératif…) pour 1 à 5 joueurs qui placent d’entrée de jeu la barre très haut. Signé par Jay Cormier et Graeme Jahns qui malgré quelques jeux à leur actif restent peu connus, le jeu est produit par Burnt Island, le studio derrière l’incontournable Endeavor ce qui laisse augurer du très bon ?!

L’Antre du Roi de la Montagne, en bref : je recrute une horde de Trolls qui creusent des tunnels pour collecter des minéraux précieux et qui devront déterrer des statues et les convoyer au plus près du coeur de la montagne. J’optimise mes travaux et ma quête d’Honneur en lançant des Sorts, en créant une cascade de Trolls pour maximiser les ressources à ma disposition et en aménageant de Grandes Salles.

Le matériel de L’Antre du Roi de la Montagne

Sous le couvercle de la très belle boîte se trouve enfouie une tonne de matériel :

  • 52 tuiles Tunnel (façon polyomino) + 6 tuiles Grande salle
  • 1 plateau de jeu double face + 5 plateaux joueur
  • 85 cartes Troll + 17 cartes Sort
  • 21 statues et 18 piédéstaux en bois et leur sac en tissu
  • près de 200 ressources en bois
  • et encore quelques jetons, marqueurs, pièces et tuiles complémentaires.

Vous trouvez que cela fait beaucoup ? Ajoutez encore les mini-extensions « Champions » (avantages de départ pour les joueurs) et « La Montagne Maudite » (modes coopératif et solo) qui sont accompagnées de quelques cartes et jetons supplémentaires.

Les pièces en bois sculptées ainsi que les runes en plastique transparent sont splendides. Les statues, en plus d’arborer une couleur différente en fonction du clan, sont taillées spécifiquement pour les identifier encore plus facilement.

Côté cartes et pièces cartons, la qualité est tout autant de mise avec de chouettes illustrations. Les plateaux joueurs reprennent les actions de tour de jeu ainsi que les barèmes de points à collecter en cours et en fin de partie.

Le plateau de jeu s’offre le luxe d’être double face avec un côté Hiver pour 4 à 5 joueurs et un côté Automne pour 3 joueurs. Si vous jouez à 2, vous pourrez choisir entre l’un et l’autre !

Règles limpides

Le livret de règles de 16 pages représente ce qui peut se faire de mieux : largement illustré, très clairement expliqué et bardé d’exemples de jeu concrets. Le texte, très bien traduit, est saupoudré de quelques touches d’humour bienvenues et qui ne viennent pas perturber la lecture.

À ce stade, L’Antre du Roi de la Montagne fait déjà un sans faute et affiche un excellent rapport qualité/prix.

L’Antre du Roi de la Montagne : thème ou thème pas ?

« La montagne nous appelle. L’entends-tu chanter dans ton cœur ? Elle nous invite à reprendre possession de nos demeures, à dégager nos vieilles galeries. Nous devons y aller, fils. C’est à la force de nos bras et de nos marteaux que nous reviendrons chez nous, que nos foyers nous seront enfin rendus ! Rassemble la horde ! Le clan a besoin de ta jeunesse et de ta force. Pars, creuse des tunnels étayés de pierre, de fer et de rochecœur. Explore les grandes salles, déterre les statues des anciens et aligne-les autour du cœur de la montagne. Tu verras, fils. Quand la nouvelle se répandra, les trolls reviendront en masse peupler leurs terres. Le royaume renaîtra de ses cendres. Alors va ! Prouve ta valeur, mon fils, et je sais que tu seras couronné Roi de la Montagne. » 

Dans les jeux typés « expert », la question du thème est toujours compliquée à aborder : soit ce n’est qu’un décor qui sert la mécanique, soit la mécanique parvient à faire vivre l’histoire a minima.

L’Antre du Roi de la Montagne réussit à pencher vers la seconde option : la constitution progressive du clan ouvre les possibilités d’exploration, les Sorts à disposition enchantent vos actions et les coups de pioche dans la Montagne découvrent ressources, ateliers et statues qui vous rapprocheront du couronnement.

Le jeu n’offre pas l’immersion d’un Dungeon Petz ou d’un jeu « à histoire » mais l’alchimie mécaniques/illustrations/matériel/actions répond à la promesse de l’introduction.

Le principe de jeu dans L’Antre du Roi de la Montagne

À partir de leur Portail de départ placé sur le plateau principal, les joueurs doivent développer leur réseau de Tunnels qui permet de gagner des ressources, déterrer des Statues et de les déménager vers le centre de la Montagne où elles rapporteront plus de points. Notez que le Troll est un animal être indépendant : le réseau de chacun s’interdira d’être adjacent à celui d’un autre joueur. Personne n’a envie de voir une taupe un Troll envahir son espace personnel !

Mise en place avant d’ « antrer » dans la montagne

Autour du plateau central qui représente la Montagne et en dehors des classiques réserves de ressources en tous genres (Runes, Wagonnets, Marteaux, Pièces, Pierre, Fer et Rochecoeur), vous mettez à disposition une horde de Trolls sur 3 niveaux différents et des pioches de tuiles Tunnel, Grandes Salles et cartes Sorts.

Sur le plateau sont disposées des Statues (de trois types différents : feu, glace et lune) que vous chercherez à déterrer puis à convoyer pour marquer la plupart des points de victoire d’Honneur qui assureront la suprématie de votre Troll drôle de petite bande.

Chaque joueur dispose d’un petit plateau personnel qui sert d’aide de jeu (stockage des ressources, rappel du tour de jeu et barèmes de points de victoire) et surtout de base à sa pyramide de Troll recrutés.

La partie démarre avec la sélection de 4 Trolls, piochés deux à deux dans une collection identique pour chaque joueur et fournissant un set de ressources de démarrage. Du deuxième joueur jusqu’au dernier, le retard d’entrée en jeu sera compensé par l’attribution de ressources de départ supplémentaires…

Antre deux tours

Un tour de jeu de l’Antre du Roi de la Montagne se joue en 4 étapes à dérouler dans l’ordre :

  1. La possibilité de lancer un Sort ET d’utiliser un de vos Ateliers
  2. L’obligation de recruter un Troll de la horde OU de creuser un Tunnel
  3. La possibilité d’aménager une (Grande) Salle
  4. La possibilité de déplacer des Statues

Ce déroulé s’avère fluide et rapide à opérer avec peu d’ambiguïtés sur le champ des possibles tant les ressources sont tendues à collecter.

Toi, tu « Sort » et tu files à l’Atelier

Lancer un Sort permet de gagner la plupart du temps l’optimisation d’une action pour le tour en cours et parfois de marquer immédiatement quelques précieux points, le tout en échange d’une Rune. Attention, les Sorts sont à usage limité : 3 utilisations et celui-ci se désintègre… À 3 joueurs ou plus, vous risquez bien de ne pouvoir lancer qu’une seule fois un sort intéressant !

Si aux tours précédents vos forages dans la roche vous ont fait passer à côté de sites Atelier vides, vous avez obligatoirement établi un Atelier utilisable en début de tour. Servant la plupart du temps à convertir des ressources, les Ateliers sont activables plusieurs fois à cette étape à condition que les Tunnels les bordent sur plus d’un côté.

Il y a deux catégories d’actions : toi tu creuses…

Le coeur du jeu et la vraie étape principale c’est de choisir entre Recruter ou Creuser. Si le recrutement d’un Troll garantit l’approvisionnement en ressources, l’élargissement de votre équipée précipite peu à peu la fin de partie !

Recruter un Troll consiste à en choisir un dans la pyramide/horde mise en place en début de partie : le premier niveau est gratuit mais aussi peu rentable qu’indispensable tandis que les deux niveaux supérieurs coûteront autant de pièces que de Trolls situés en dessous (2 au second niveau et 5 au troisième).

Ce Troll rejoint votre bande joyeux drilles et s’installe sur les épaules des autres, déclenchant une cascade de ressources pour chaque emplacement de ressources libre sur le Troll recruté et ceux du dessous. Vous devrez donc recruter au bon moment (= après avoir consommé suffisamment de ressources et en ayant un point des stocks à refaire pour la suite) sinon vous perdrez une bonne part du bénéfice de l’action.

Si vous choisissez de creuser, vous dépensez autant de cubes d’un type de minéral (Pierre, Fer et Rochecoeur) que la taille de la tuile qui vous intéresse. Il ne vous reste qu’à la placer adjacente à votre réseau en essayant de déterrer une statue ou de ramasser quelques ressources. Parfois la roche sera plus dure (cases « gravats » plus foncées) et nécessitera d’utiliser les Marteaux de votre stock ou de pelleter dans une autre direction ! Plus vous creuserez lors d’un tour plus vous gagnerez de points d’Honneur pour récompenser l’effort !

Et là, un grand tunnel avec plein de statues

À certains moments de la partie, vous gagnerez des piédestaux aux couleurs correspondant (ou pas) aux statues disponibles et que serez autorisé à placer en même temps que certains Tunnels (avec quelques points d’Honneur à la clé). Ces socles colorés doubleront la valeur de la Statue installée dessus.

La dernière étape du tour consiste – si possible – à construire une Grande Salle et/ou à convoyer les Statues que vous aurez déterrées :

Pour construire une Grande Salle, vous pouvez prendre une tuile encore disponible et en mesure de recouvrir une large zone de cases déblayées adjacentes. Ces tuiles vaudront plus de points si vous arrivez à y placer une statue de votre choix au centre.

Les Statues enfouies sont en périphérie du plateau, dans des zones peu lucratives en matière de points (la couleur de la zone détermine le nombre de points que vaudra la Statue en fin de partie). Vous vous attacherez donc à les déplacer à l’aide de Wagonnets de la même couleur et à les amener vers le centre du plateau pour les poser délicatement sur un piédestal ou au centre d’une Grande Salle.

Stratégie et salade de points ?

La grande qualité de l’Antre du Roi de la Montagne, c’est la fluidité et la simplicité des tours de jeu. Cela ne le rend pas moins stratégique, bien au contraire, car le recrutement (qui produit les ressources) raccourcit la durée de jeu et un « rush » sur cet aspect ne sera aucunement bénéfique. Il faut consommer les ressources à bon escient, creuser efficacement, contourner les obstacles ou encore choisir entre déterrer statues et ressources ou approcher du coeur de la Montagne.

Les deux premiers joueurs (ou le premier à deux joueurs) qui complètent leur pyramide Trolls déclenchent 2 tours supplémentaires en amont du décompte final et remportent respectivement 5 et 3 points de Couronnement.
Les points d’Honneur sont ensuite assez vite calculés :

  • la somme des points gagnés lors de la pose de piédestaux
  • 1 point par lot de 3 ressources identiques encore en stock
  • l’addition des points rapportés par les Grandes Salles construites, avec ou sans Statue
  • les points de chaque Statue variant en fonction de la zone de la Montagne et de leur placement sur un piédestal

Souvent avec les jeux experts, la fin de partie tourne à la « salade de points » alors que dans L’Antre du Roi de la Montagne, le décompte est tout aussi sobre et efficace que le tour de jeu : le verdict final tombe trop assez rapidement.

Mini-extensions et variante en équipe

Déjà très plaisant et largement rejouable de base, l ’Antre du Roi de la Montagne se targue de livrer une variante de jeu en équipe, et deux mini-extensions pour créer une asymétrie de départ (avec « les Champions ») ou jouer en solo ou en coopération (avec « la Montagne maudite »).

C’est le genre de petits détails très appréciables qui renforcent encore plus l’intérêt et la durée de vie d’un jeu. Carton plein sur ce point !

Et L’Antre du Roi de la Montagne, à deux ?

En duo, le jeu offre le choix de la face du plateau principal : la grande montagne hivernale où il sera plus chronophage de creuser et d’avancer ou la face automnale qui renforcera légèrement l’interaction.

Quelle que soit la configuration, l’Antre du Roi de la Montagne n’offre pas une forte interaction entre les joueurs hormis se voir chiper le Troll que l’on voulait ou perdre l’accès à un Sort. Ce n’est pas plus interactif à deux et ce n’est, à aucun moment, un gros défaut tant on se concentre sur sa stratégie de développement pour optimiser au mieux chaque séquence de jeu en gardant l’oeil sur le potentiel de l’autre.

Le choix du plateau est une option appréciable pour jouer à deux et, l’absence d’autres adversaires ne sera pas un problème contrairement à d’autres jeux qui expriment décuplent leur potentiel avec le nombre d’attablés autour du plateau.

Finalement, notre avis sur L’Antre du Roi de la Montagne…

Rares sont les jeux qui dès le déballage et la fin de la première partie nous ont offert autant de plaisir de jeu ! Les règles faciles à appréhender ouvrent agréablement le bal et cachent une profondeur stratégique insoupçonnée.

L’Antre du Roi de la Montagne flatte l’oeil par son superbe matériel et nous ravit à chaque partie pour sa fluidité et ses mécaniques tendues à chaque tour, obligeant à garder un oeil sur les autres joueurs au cas où quelqu’un se sentirait l’âme d’un recruteur et mettrait prématurément fin à une stratégie savamment planifiée…

Pour cette année, il ne fait aucun doute que L’Antre du Roi de la Montagne intègrera le podium de nos meilleures découvertes et nous n’hésiterons pas une seconde à le conseiller aussi bien aux amateurs éclairés qu’à des gros joueurs.

Règles de L’Antre du Roi de la Montagne

Télécharger “L’Antre du Roi de la Montagne, les règles” Antre-du-Roi-de-la-Montagne.pdf – Téléchargé 7 fois – 23 Mo

Publications récentes

Endless Winter : fin de campagne !

Les projets de jeux illustrés par The Mico ne passent jamais inaperçus sous notre radar et la campagne Kickstarter de « Endless...

Vicomtes du Royaume de l’Ouest, le test

Le troisième et dernier épisode de la trilogie du Royaume de l’Ouest de Shem Philips est de sortie !

It’s a Wonderful World se joue en ligne

À l'heure de la livraison de l'extension Ascension, il est l'heure de ressortir les cartes et de faire chauffer le draft de...

L’Antre du Roi de la Montagne, le test

Premier jeu de la toute nouvelle gamme Expert de iello, L’Antre du Roi de la Montagne propose un matériel somptueux et de...

Pixie : la newsletter qui fait plaisir

On ne va pas se mentir, les éditeurs de jeux de société français ne sont pas les meilleurs sur les réseaux sociaux...

Dragon Castle : mode solo (officiel) en français

Vous avez une boîte de Dragon Castle qui prend la poussière et jouer avec ses jolies tuiles façon mah-jong vous démange ?...
Ben
Tout est parti d'un Carcassonne sur iPad... la tuile... car depuis les jeux de plateau sont devenus plaisir et passion du quotidien. En charge de la zone "expert" et "jeux cultes" de la collection. Références : les jeux de Stegmaier et Shem Philipps.

Laisser un commentaire