Troyes Dice, le test

Le Roll & Write en 4 dés

Infos jeu

  • Connaisseur
  • Roll & Write
  • 1 à 10
  • 12+ ans
  • 20 min
  • Sébastien Dujardin, Xavier Georges et Alain Orban
  • Alexandre Roche
  • octobre 2020
  • 22 €

Nos notes

Prise en main
Rejouabilité
Matériel
Interaction

Notre avis

Une réussite de la conversion d’un jeu culte vers une déclinaison Roll & Write. Rejouabilité illimitée et mécanique de combos exigeante à la clé.
Recommandé

Sorti en 2010, l’excellent Troyes est un jeu culte pour beaucoup de joueurs. Après une sorte de déclinaison à base de cartes (Tournay en 2011) et un très réussi Black Angel qui reprend quelques idées du Troyes original, Sébastien Dujardin et Pearl Games ont cédé aux sirènes de la variante Roll & Write avec Troyes Dice. Que vaut cette version « papier/crayon » face à son ancêtre ?

Troyes Dice, en bref : pendant 8 journées / 16 demi-journées, je lance 4 dés qui vont s’installer sur les places autour de la roue centrale et me permettre de construire des bâtiments de prestige et des bâtiments de fonction dans la ville moyenâgeuse de Troyes. Mes talents d’architecte pourront être mis à mal par les événements à chaque tour et m’obligeront à adapter ma stratégie pour collecter les ressources et habitants indispensables au développement de la ville…

Le matériel de Troyes Dice

Le jeu est annoncé pour 1 à 10 joueurs et est donc livré avec un carnet de feuilles de score détachables. Point de crayons dans l’emballage mais deux planches cartons pré-découpées qui servent à assembler la « roue centrale » et extraire 9 tuiles Place ainsi que 8 autres d’une mini-extension « Banquets et Raids ».

La boîte ainsi que l’ensemble du matériel transcrivent en détail l’univers graphique établi Alexandre Roche pour l’esthétique du Troyes original. Les feuilles de jeu mériteraient d’être plus grandes, juste pour mettre en valeur les illustrations et la finesse des détails !

Troyes Dice est servi avec les ingrédients de base du Roll & Write : 3 dés transparents du plus bel effet et un dé noir. Détail appréciable : les dés ne sont pas des dés basiques mais bien une production spécifiquement conçue pour le jeu.

Le livret de règles qui accompagne l’ensemble est très bien écrit, largement illustré pour un apprentissage efficace du jeu. Sachez que Pearl Games a la très bonne idée de publier régulièrement sur son site de nouveaux challenges gratuits, à télécharger au format PDF, qui renouvellent largement les modes de jeu en solo comme à plusieurs !

Troyes Dice : thème ou thème pas ?

« Ce jeu vous invite à découvrir l’histoire de la ville de Troyes au cours du Moyen Âge. La société est alors organisée autour de trois ordres : les nobles, les civils et les religieux. Aux premiers incombe la charge de protéger les terres, aux seconds de fournir les biens essentiels à la vie de la cité et aux derniers, la mission de veiller à l’éveil spirituel ainsi qu’au développement des connaissances. »

L’immersion thématique est toujours quelque chose de délicat avec un Roll & Write, cependant le pitch de Troyes Dice concernant les ordres et leurs rôles se trouve plutôt bien traduit dans la mécanique et l’organisation des feuilles de jeu.
De même, sans aller jusqu’à proposer une bête recopie simplifiée de Troyes, les auteurs ont réussi à intégrer les grands principes et les bases de son ancêtre.

Le principe de jeu dans Troyes Dice

Une partie de Troyes Dice se déroule pendant 8 journées découpées en demi-journées (= 16 tours), le tout suivi et organisé par la roue centrale placée sur la table.

L’installation du jeu est plutôt rapide : la rondelle de la roue centrale est positionnée sur le 1er tour de jeu et les disques tuiles Place (double-face) réparties aléatoirement dans les encoches.
Chaque joueur prend son matériel (une feuille de score et un crayon) et y inscrit de manière coordonnées avec les autres joueurs les chiffres de 1 à 6 consécutifs (avec la possibilité de commencer par exemple à 3 et de boucler : 3-4-5-6-1-2) sur chacune des trois rangées de bâtiments.

Événement destructeur dans la Place…

Chaque tour débute par le lancer des dés qui prennent place sur les tuiles en regard de la demi-journée active (fond clair de la rondelle pour le matin et foncé pour l’après-midi). La valeur et la couleur du dés sont la combinaison de la face du dé et de la Place sur laquelle il est posé.

Le dé noir s’intercale comme événement et vient « détruire » la Place sur laquelle il est posée (inutilisable pendant le tour puis retournée pour changer de couleur en fin de demi-journée). À partir du 3ème tour de jeu, la Place ciblée par le dé noir affecte également les bâtiments non construits (et non protégés) sur les feuilles des joueurs !

Jusqu’à Troyes actions possibles

Le tour d’un joueur se résume à choisir l’un des dés colorés transparents, à condition d’en payer le coût indiqué sur la rondelle centrale (de 0 à 2 deniers) et choisir de réaliser l’une des 3 actions proposées :

  1. Gagner des ressources : en vue d’acheter/modifier les dés
  2. Construire un bâtiment de prestige : pour protéger les bâtiments des événements, gagner des ressources/habitants ou débloquer des multiplicateurs de points de victoire.
  3. Construire un bâtiment de fonction : afin de recruter des habitants qui rapportent bonus immédiats et points de victoire de fin de partie.

Tout le sel de Troyes Dice réside dans le fait de bien choisir ses bâtiments de pour déclencher des combos et gagner les ressources nécessaires à la modification des dés et maximiser les points de victoire. Sur l’aspect « combos », Troyes Dice n’est pas sans rappeler le récent Demeter ou encore « Rajas of the Ganges : the dice charmers ».

Stratégies multiples et parties courtes

8 journées et donc 16 dés à sélectionner, associés à la variation imposée par le dé noir qui change la couleur des Places et bloque l’utilisation de bâtiments que vous envisagiez de construire, oblige le joueur à faire des choix difficiles.

Lors des premières parties vous serez tenté de construire des Forteresses (bâtiments de prestige rouges) afin de résister aux assauts du dé noir à compter de la 3ème journée. Pour les parties suivantes, en fonction de la configuration des Places vous irez chercher la collecte de ressources essentielles grâce aux Halles (bâtiments de prestige jaunes) qui apportent un confort certain pour le choix des dés et la construction des autres bâtiments.

Il ne faudra cependant pas négliger le recrutement des habitants qui représentent des points de victoire bienvenus au décompte final et débloquent quelques bonus difficiles à atteindre en fonction des lancers de dés.

Une partie de Troyes Dice se joue vite : une vingtaine de minutes à peine suffit à boucler les 8 tours et à aligner les constructions de bâtiments… Le décompte se fait grâce aux multiplicateurs débloqués avec les Cathédrales (bâtiments de prestige blancs) et aux 6 types de bâtiments correspondants que vous aurez dessinés. L’excédent de ressources vient, par paire, compléter votre principale de source de points et s’ajoute aux nombre d’habitants recruter au fil de la partie.

Et Troyes Dice, à deux ?

À deux comme à plus, Troyes Dice reste fluide et ne change rien à sa mécanique. Les parties sont d’autant plus rapides qu’il y a moins de joueurs autour de la table et il nous est arrivé d’enchaîner 4 à 5 parties sur une heure de jeu.

Le seul défaut que l’on peut trouver à Troyes Dice serait son côté « individualiste » : à deux comme à plus, l’interaction entre joueurs est inexistante car aucun choix/action n’a de conséquence sur les autres. Mais c’est un trait commun à de nombreux Roll & Write qui n’est pas rédhibitoire pour autant !

Troyes Dice : mini-extension et challenges en bonus

De base, le jeu offre une certaine rejouabilité grâce à ses tuiles double-face disposées aléatoirement et à la possibilité de décider de valeurs de bâtiments différentes à chaque partie.

Raids sur les Banquets

Malgré tout, les auteurs ont eu la bonne idée d’intégrer la mini-extension « Banquets et Raids » qui associe une tuile à chacune des 3 Places aux faces identiques. Tant que la Place n’est pas détruite, la tuile sur sa face Banquet apporte un effet positif au dé choisi (amélioration des modificateurs, gratuité du dé, gains bonus, etc). Ensuite, c’est la face Raid qui délivre un effet négatif (surcoûts, blocage du dé, …) jusqu’à la fin de la partie…

Challenges en ligne

Enfin, si vous pensez avoir fait le tour de la place et que vous voulez relever le niveau de chaque partie, le site de Pearl Games propose des fiches Challenges à consulter/télécharger. Autour d’un petit briefing historique, le principe général des challenges est d’imposer une mise en place (ordre des valeurs de dés sur les feuilles des joueurs) et d’ajouter quelques règles spéciales applicables pendant la partie : valeurs des dés transparents figées, modification des bonus des Cathédrales, actions et bonus supplémentaires sous condition, etc.

Cerise sur le gâteau, vous pourrez comparer vos résultats à ceux des auteurs et des membres de Pearl Games

Finalement, Troyes Dice…

Proposer une déclinaison Roll & Write d’un jeu de dés et qui plus est pour un jeu reconnu par la critique s’avérait délicat…. Sébastien Dujardin et ses co-auteurs relèvent le défi haut la main avec un jeu rapide, nerveux, exigeant et au matériel original.
Difficile de se lasser de nos parties grâce à l’énorme rejouabilité affichée dès la sortie de la boîte.
Même sans connaître les jeux de la série (Troyes ou Tournay), Troyes Dice saura séduire les amateurs de Roll & Write par son accessibilité et l’exigence des choix imposés ainsi que leurs conséquences qui se dévoilent petit à petit…

Règles de Troyes Dice

Télécharger “Troyes Dice, les règles” Troyes-Dice-Rules-FR_03_08_20_LD.pdf – Téléchargé 55 fois –

Publications récentes

Ben
Tout est parti d'un Carcassonne sur iPad... la tuile... car depuis les jeux de plateau sont devenus plaisir et passion du quotidien. En charge de la zone "expert" et "jeux cultes" de la collection. Références : les jeux de Stegmaier et Shem Philipps.

Laisser un commentaire