AccueilActusAprès Gamefound, Backerkit s'attaque à Kickstarter

Après Gamefound, Backerkit s’attaque à Kickstarter

Les plateformes de financement participatif sont légions mais lorsque l’on évoque le sujet, c’est Kickstarter qui vient le premier à l’esprit. Même si ce n’est pas la première plateforme, elle est devenue de loin la plus populaire notamment pour le marché des jeux de société (7 des 20 plus importants financements de l’histoire du site sont des jeux !).

Mais une fois le produit financé, il faut collecter les désirs de chacun vis-à-vis de l’offre (options, livraison, etc) et pour ça, Kickstarter a laissé carte blanche à des acteurs tiers tels que Backerkit ou Gamefound qui mettent à disposition un « pledge manager » à cet effet.

Il y a quelques mois Gamefound s’est lancé dans la collecte de fonds, empiétant totalement sur les plate-bandes de Kickstarter. Aujourd’hui c’est au tour de Backerkit !

Maîtriser la chaîne et combler les manques

La gestion d’une campagne participative nécessite deux ingrédients complémentaires : la plateforme de financement (pour faire la promotion, enregistrer les promesses de soutien et collecter les fonds) et le « pledge manager » (qui permet de gérer la commande de chacun et de compiler les informations de livraison en vue du dispatch).
L’un ne va pas sans l’autre mais, pouvoir tout faire au même endroit offre un gain de temps et d’efficacité certains, d’autant plus important quand la campagne est un succès ! Gamefound ne s’y est pas trompé et, depuis son ouverture au financement participatif, a enregistré de beaux succès comme ISS Vanguard, Too Many Bones Unbreakable ou plus récemment Les Châteaux de Bourgogne.

Abandonner Kickstarter c’est faire une croix sur une certaine visibilité liée à la notoriété de la plateforme en échange d’outils plus modernes, plus complets et offrant une maîtrise de bout en bout de la chaîne de financement / collecte d’informations. À l’heure où une grosse part de la communication passe par les réseaux et la communauté, la valeur ajoutée de Kickstarter est de moins en moins évidente.

Backerkit déjà largement soutenu

Backerkit s’engouffre donc dans la brèche et vient proposer aux créateurs de tout faire chez eux plutôt que de naviguer entre plusieurs interfaces. Peu de détails sont donnés en matière de coûts de gestion (il y a de fortes chances qu’ils s’établissent dans les normes des autres) et d’outils à disposition pour la gestion de la campagne de communication.

La seule information lâchée par Backerkit est la liste des créateurs qui se sont engagés pour leur prochaine campagne et quelques grands noms du jeu devraient séduire les plus hésitants : Leder Games (Root, Oath, Arcs), Cole Wehrle (Pax Pamir, John’s Company), Cephalofair Games (Gloomhaven, Frosthaven), Greater Than Games (Spirit Island) ou encore Thundergryph Games (Darwin’s Journey, Tang Garden).

Côté consommateurs que nous sommes, nous n’aurons plus à naviguer entre Kickstarter et le pledge manager pour passer des actus et commentaires à la gestion de la commande et nous y gagnerons un certain confort de consultation que l’interface dépassée de Kickstarter n’offre pas (navigation par onglets, marque-pages pour descendre directement à un endroit précis du descriptif, etc) !

En tout cas, rendez-vous est pris pour la prochaine extension de Spirit Island !

Ben
Ben
Tout est parti d'un Carcassonne sur iPad... la tuile... car depuis les jeux de plateau sont devenus plaisir et passion du quotidien. En charge de la zone "expert" et "jeux cultes" de la collection. Références : les jeux de Stegmaier et Shem Philipps.

Laisser un commentaire

Récemment...

Septima ensorcèle Kickstarter

0
À peine Perseverance livré et Voidfall en cours de finalisation, Mindclash Games revient sur Kickstarter avec Septima. Cette fois l'annonce ne devrait pas se...

Kickstarter

Tests