Accueil Actus It's a Wonderful World, la première extension est déjà dans la boîte...

It’s a Wonderful World, la première extension est déjà dans la boîte (de jeu)

La Boîte de Jeu, l’éditeur de It’s a Wonderful World, ne chôme pas en ce début d’année. À peine le jeu de base livré aux supporters Kickstarter et aux boutiques que la campagne « Guerre ou Paix » débarque en rayons suivie d’une première extension proposée en financement participatif.

Si la sortie en boutiques de la campagne Guerre ou Paix vient soigner un peu la frustration de ceux qui ont apprécié le jeu de base mais ont raté la version Héritage (exclusive à Kickstarter) l’extension Ascension s’affiche comme plus classique (comprendre « pas de campagne legacy ») et ouverte à tous les modes de jeu, normal comme solo ou campagne.

L’Ascension d’un beau jeu

Largement plébiscité par la critique comme par les joueurs en fin d’année dernière, It’s a Wonderful World va gagner une cinquantaine de nouvelles cartes qui feront bande pioche à part.

Lors de la phase de draft de chaque début de tour, 2 cartes (3 à 2 joueurs) de la pioche Ascension viendront remplacer autant de cartes Développement de base.

Ces nouvelles cartes sont regroupées en 4 types associés à des mécaniques (corruption, scoring par paire, …) visant à renforcer encore un peu l’effet combinatoire de vos choix. À titre d’exemple, le Scoring par paire, comme son nom l’indique viendra récompenser les binômes de cartes jumelles en fin de partie.

De l’autre côté, la Corruption fait le ménage lors de la phase de production : plutôt que de créer de la ressource, on en enlève en échange d’un coût de construction de carte plus abordable et d’un bonus de construction alléchant.

Autant dire que les choix déjà nombreux en matière de stratégie voient encore leur horizon s’élargir au risque de perdre le joueur un poil trop aventureux…

Du joli monde en plus

Comme souvent, l’extension Ascension autorise un nouveau joueur à table pour un maximum de 6 (hors mode campagne) en fournissant tout le matériel nécessaire (empires, jetons et cubes). Il n’en manque plus qu’un pour aller chasser numériquement sur les terres de 7 Wonders auquel It’s a Wonderful World est souvent comparé !

Retour à la campagne

A l’instar du jeu de base, l’extension sera proposée en premier lieu sur Kickstarter à compter du 28 janvier prochain avec notamment un lot de cartes et jetons supplémentaires pour la rendre compatible avec la seconde campagne de l’édition Héritage « Loisirs et Décadence ». Cette restriction sur le « contenu bonus » est assez logique étant donné que la boîte exclusive de base n’est pas disponible en boutique et que cette campagne ne le sera jamais, de l’aveu même de l’éditeur.

It’s a Wonderful World vous coûtera 22 euros sur Kickstarter avant de s’installer à 25 euros en boutiques, la seule différence se situant sur le « bonus de compatibilité » évoqué plus haut.

Histoire de ratisser large et de répondre à l’énorme demande autour de la version Héritage, La Boîte de Jeu proposera également les compléments suivants :

  • la campagne « Guerre et Paix » qui vient de sortir en boutiques
  • la campagne « Loisirs et Décadence » qui ne sortira jamais en boutiques
  • les stretch goals de la première campagne (empires alternatifs, cartes développement exclusives, bols de rangement) à petit prix
  • la boîte complète Héritage : jeu de base + tout ce que je viens de lister

Le choix des options est large et il est appréciable de pouvoir « se rattraper » plutôt que de devoir subir les enchères déraisonnables du marché de l’occasion !

Rendez-vous sur Kickstarter dans 10 jours pour remplir le panier avec, a minima, l’extension Ascension qui s’annonce indispensable pour ce jeu qui figure déjà en haut de notre classement… après seulement quelques parties et scénarios de campagne au compteur.

Ben
Tout est parti d'un Carcassonne sur iPad... la tuile... car depuis les jeux de plateau sont devenus plaisir et passion du quotidien. En charge de la zone "expert" et "jeux cultes" de la collection. Références : les jeux de Stegmaier et Shem Philipps.

Laisser un commentaire

Récemment...

Pixie : la newsletter qui fait plaisir

0
On ne va pas se mentir, les éditeurs de jeux de société français ne sont pas les meilleurs sur les réseaux sociaux...

Premier avis : Rome & Roll

Kickstarter

Tests